LGBT est un terme utilisé pour décrire l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne. C’est un terme utilisé pour représenter la communauté au sens large.

Que veulent dire LGBT et LGBTQIA+ ?

Ces dernières années, il y a eu une expansion de l’acronyme LGBT, et il prend désormais plus d’identités dans les communautés. Alors, avec plus de personnes désormais incluses, vous vous demandez ce que signifie LGBT et vous avez besoin d’en savoir plus sur la signification de chacune des identités. On peut avoir cette définition :

La communauté LGBTQIA+ est un groupe diversifié qui comprend des personnes de tous horizons. L’acronyme lui-même fait référence à cinq lettres : lesbienne, gay (ou bisexuel), transgenre ou queer/attirance pour le même genre

Définition des termes dans LGBTQIA+

L’acronyme LGBT est couramment utilisé depuis les années 1990, mais il existe depuis bien plus longtemps. Mais que veut dire LGBT ? Dans sa forme la plus basique, LGBT est l’abréviation de « lesbienne, gay, bisexuel et transgenre ». Celles-ci font référence aux identités sexuelles, émotionnelles, romantiques et de genre. Chaque lettre a une signification différente que beaucoup célèbrent encore aujourd’hui ; il est donc important de connaître les identités sexuelles et de genre que le terme couvre. Commençons par les bases :

  • La lettre L signifie Lesbienne : si une femme s’identifie comme « lesbienne », cela signifie qu’elle a une attirance émotionnelle ou sexuelle pour d’autres femmes. Certaines femmes préfèrent le terme « gay » à « lesbienne » pour se décrire.
  • Le G signifie Gay, c’est un terme qui fait référence aux homosexuels, qui peuvent soit signifier des hommes attirés par les hommes, soit désigner toute personne qui s’identifie comme homosexuelle.
  • B est pour Bisexuel. c’est généralement ainsi que les gens s’identifient lorsqu’ils sont attirés par les hommes et les femmes.
  • T est pour Transgenre : C’est un terme générique qui indique que l’identité de genre d’une personne est différente du genre associé au sexe qui lui a été assigné à la naissance. Cela comprend les drags queens, les travestis, et les transsexuels.

multiplicite d'identites

Et LGBTQIA+ ?

Le mot « queer » qui a été ajouté pour utiliser l’acronyme LGBTQUIA+ est un anglicisme. Il est de nos jours utilisé pour décrire tous les types de minorités sexuelles et de genre. Il peut signifier étrange, peu commun ou bizarre pour évoquer une sexualité ou une identité différente de l’hétérosexualité ou la cisidentité. Cette dernière s’appelle également parfois la cissexualité ; C’est un néologisme qui désigne un type d’identité de genre où le genre ressenti d’une personne correspond au genre assigné à sa naissance (c’est utilisé par opposition au terme transgenre).

Les personnes intersexes ne sont nées ni homme ni femme. Il existe plusieurs situations qui peuvent mener à l’intersexuation et c’est la lettre « I » dans l’acronyme LGBTQIA+.
Certaines personnes peuvent avoir des relations amoureuses mais revendiquer également le droit à ne pas ressentir d’attirance physique. On parle alors de personne « asexuée ». Il s’agit de la lettre A pour l’acronyme LGBTQIA+
Enfin, le + évoque « tous les autres » ; C’est un moyen d’évoquer notamment les alliés hétérosexuels de la cause LGBT ou encore les pansexuels* (Les personnes qui revendiquent une attirance pour n’importe quel genre). On pourra également évoquer ici les personnes qui se questionnent sur leur sexualité et leur identité.

* La pansexualité est une orientation sexuelle d’un individu vers des personnes de tous les sexes. Il existe de nombreux types ou expressions différents au sein de la communauté pansexuelle, mais ils partagent deux principes clés : une attirance émotionnelle et romantique sans considération de sexe ou d’identité de genre.

la sexualité

Histoire de l’acronyme

Là où une variété d’orientations et d’identités étaient auparavant appelées « communauté gaie » et plus tard « la communauté gaie et lesbienne »; l’acronyme a finalement évolué comme un moyen d’être plus inclusif d’autres identités (comme vu plus haut). Ainsi, aux États-Unis notamment, on parle volontiers de LGBTTQQIAAP (le pendant de LGBTQIA+ dans nos contrées). Cela signifie littéralement : lesbian, gay, bisexual, transgender, transexual, queer, questioning, intersex, asexual, allies, pansexuels (and others).

Pourquoi l’acronyme a-t-il changé au fil du temps ? Une chose importante à retenir est que les mots et les significations évoluent toujours. Bisexuel signifiait à l’origine qu’une personne était à la fois un homme et une femme. Être à la fois un homme et une femme est maintenant appelé transgenre et la bisexualité est une attirance pour plusieurs/tous les genres.

L’évolution de la société et la prise en compte des réalités moins « main-stream » et considérées comme minoritaires a grandement permis d’ouvrir la parole de nombreux individus. L’acronyme a ainsi notablement évolué ces dernières années, permettant même la construction d’un mouvement plus large d’émancipation, la prise en compte d’un cadre législatif (notamment lié aux discriminations), le développement de phénomènes socio-culturels.

Les usages du terme LGBT

L’acronyme LGBT est devenu plus populaire et accepté. Alors comment savoir quand utiliser le terme LGBT ?

  • Le but du terme est d’inclure toutes les personnes transgenres et attirées par le même sexe.
  • Utilisez un terme spécifique si vous parlez de problèmes qui peuvent être spécifiques à une orientation ou à une identité particulière.
  • Soyez précis lorsque vous parlez d’individus. LGBT est également un adjectif pour la communauté dans son ensemble, pas pour une seule personne. Par exemple, vous ne diriez pas « Jean est LGBT », mais vous diriez « Jean est gay ».
  • Si vous vous battez pour l’inclusivité, LGBT peut être utile, mais LGBT en soi est le plus couramment utilisé et probablement largement reconnu.

La désignation LGBT n’enlève en rien la capacité d’un individu à être un charo (voir la définition du terme très familier actuellement, voire péjoratif), on parle souvent des hétérosexuels dans ce cas (notamment dans les clips vidéos et mass médias) mais par exemple une personne lesbienne peut très bien collectionner les conquêtes, quitte à passer pour une « charo » dans notre société actuelle.

O.M