Qu’est-ce qu’un agnelet ?

Presque tout le monde aime l’agnelet. Sa viande étant plus tendre et savoureuse, elle se déguste en toute occasion, surtout pendant les fêtes. Mais qu’est-ce qui fait la particularité de l’agnelet ?

Tout savoir sur l’agnelet

Agnelet est un nom issu du mot français “agnel” dont le nominatif était “il agnelès“. Qu’est-ce qu’un agnelet alors ? Il s’agit en effet d’un agneau qui n’a jamais brouté de l’herbe dans les pâturages. Également appelé agneau de lait, il se nourrit exclusivement du lait maternel. Au bout de 30 à 40 jours après sa naissance, il devrait peser de 5 à 10 kilos. Il est abattu entre 40 et 60 jours. Par rapport à l’agneau d’herbage, l’agnelet est plus petit. La viande de l’agnelet est très facile à identifier grâce à sa blancheur, mais peut aussi être légèrement rosée. Elle est très tendre et fine. Les articulations de l’agneau de lait sont cartilageuses et il a un grain serré avec un gras ferme et blanc.

Les labels qui garantissent la qualité des agneaux

Deux labels permettent d’identifier facilement les agneaux de lait de bonne qualité : le label Rouge et l’IGP. Ce dernier est l’acronyme de : Indication Géographique Protégée. Ce label signifie que l’agneau de lait est issu d’un élevage dans un lieu géographique garantissant sa qualité et d’autres caractéristiques en rapport avec son origine géographique. Les produits bénéficiant de ce label respectent des étapes de production propres à la région. Il y a, par exemple, l’agneau de lait des Pyrénées qui est né et élevé dans le département des Pyrénées-Atlantiques, au sud du gave de Pau. Les agnelets des Pyrénées sont exclusivement issus de races locales et ils se nourrissent uniquement du lait maternel. En ce qui concerne le label Rouge, il s’agit d’un signe officiel. C’est le seul à représenter la qualité d’un produit dont la production respecte des conditions bien précises. La qualité supérieure de l’agnelet Label Rouge se définit aussi par son image vis-à-vis de ses conditions de production ainsi que des éléments de présentation.

Les différentes façons de cuisiner l’agnelet

Il existe plusieurs manières de cuisiner la viande d’agneau de lait. Le mode de cuisson dépend uniquement du morceau. Si le rôti est recommandé pour les filets, les côtelettes sont parfaites en grillades. Quant à l’haut-de-côte, à l’épaule et à la poitrine, vous pouvez choisir de les braiser. Comme le gras de l’agnelet a tendance à durcir rapidement, il est plus judicieux de servir la viande quand elle est encore chaude. Évitez aussi de trop cuire votre agnelet pour garder la tendresse de la chair qui peut se dessécher quand elle est trop cuite. Pour mesurer la cuisson de la viande, il suffit d’y insérer un couteau et le poser sur le dos de la main. Si votre couteau est tiède et tirant à chaud, cela signifie que votre agnelet est bien cuit. Avant de préparer votre agnelet, n’oubliez pas de le sortir du réfrigérateur, une demi-heure au minimum. Vous devez aussi le laisser reposer pendant une quinzaine de minutes avant de la servir pour laisser aux sucs de se propager dans la viande et simplifier la découpe.

O.M