Vous en avez entendu parler et depuis lors la perspective de pouvoir cultiver et déguster des pommes de terre de votre propre production vous titille ?

C’est bien légitime puisque c’est quelque chose qui va vous apporter de nombreux avantages. Des avantages que nous allons voir ensemble ci-dessous avant de voir avec plus de détails comment vous y prendre pour vous lancer dans une telle démarche.

Quels sont les avantages de cultiver ses propres pommes de terre ?

Outre le fait de pouvoir consommer des produits que l’on a cultivés soi-même ce qui est toujours sympa, se lancer dans la culture de pommes de terre chez vous présente de nombreux avantages. Déjà, cela va vous permettre de consommer les variétés qui sont les plus adaptées à vos habitudes de consommation.

En effet, vous le savez très probablement mais les pommes de terre se préparent de moult façons différentes, façons pour lesquelles il y a des variétés qui sont bien plus appropriées que d’autres.

Par exemple, si vous aimez la salade de pommes de terre, une variété comme la Ratte s’y prête tout particulièrement. vous pouvez aussi choisir de cultiver la Monalisa que vous pouvez trouver ici.

Que faut-il pour planter des pommes de terre chez soi ?

Pour avancer votre date de récolte de deux semaines, vous devez planter des pommes de terre germées.

Pour ce faire vous pouvez acheter des plants pré-germés, ou faire germer vous-même les plants, dès le mois de janvier, en les plaçant dans une pièce tempérée et bien éclairée.

La préparation du sol de votre jardin est essentielle. Il doit être bien exposé à la lumière, idéalement en plein soleil !

Portez une attention particulière à l’alternance de vos cultures afin d’éviter la contagion des maladies comme le mildiou.

Pour cultiver les pommes de terre de manière efficace et sûre, il est important de préparer le sol en hiver. Rendez votre sol bien meuble sur une profondeur d’environ 20 cm à l’aide d’une bêche, un motoculteur et même une grelinette. Ajoutez-y un engrais nourri en potassium.

Tracez des sillons espacés de 50-70 cm, puis mettez un à un vos plants de pommes de terre dans un trou de 10 à 15 cm de profondeur, espacés de 30 à 40 cm, bien à la verticale, germes vers le haut.

Couvrez ensuite vos plants de terre en tassant légèrement, puis bouchez complètement le trou deux semaines plus tard sans trop compacter la terre.

A quel moment faut-il planter des pommes de terre ?

Afin de produire le plus de pommes de terre possible, il est crucial de les planter en avril, lorsqu’il y a beaucoup de soleil et un sol meuble.

Elles ont besoin d’éléments nutritifs comme le potassium ainsi que le phosphore que l’on peut trouver avec de bonnes propriétés à 10 cm de profondeur dans la zone de culture de votre jardin (plus précisément).

Les racines de la plante ont besoin à la fois de phosphore et d’azote, mais ils doivent être équilibrés afin de ne pas privilégier les feuilles par rapport aux racines.

buttage des pommes de terre

Quand et pourquoi butter vos pommes de terre ?

Vous devrez « butter » vos pommes de terre à l’aide d’une binette ou d’un râteau.

Ceci consiste simplement à ramener de la terre autour des tiges, afin qu’elles restent droites. Cela vous permettra également de protéger vos pommes de terre du gel et d’avoir une production efficace de tubercules.

Vous pouvez le faire la première fois, lorsque les plantes ont 25-30 cm de haut, environ un mois et demi après leur plantation. Vous devrez ensuite répéter l’opération régulièrement jusqu’à maturité pour que vos pommes de terres puissent se développer correctement.

Quand et pourquoi couper les feuilles de vos pommes de terre ?

Lorsque les feuilles des pommes de terre commencent à flétrir et à jaunir, il est temps de les récolter.

Néanmoins, vous pouvez les « défaner » lorsque les feuille jaunissent à moitié, environ 3 semaines avant la récolte. Cette opération permet d’éviter l’élargissement et la potentielle déformation de vos pommes de terre. Elle permet également de leur donner une peau plus épaisse, favorable à leur stockage futur. En outre, retirer les feuilles de vos pommes de terre peut éviter la propagation des maladies.

panier de pommes de terre du jardin

Récoltez vos pommes de terre

Déterrer les pommes de terre à l’aide d’une fourche-bêche est une vieille technique qui fonctionne toujours bien. Assurez-vous de creuser suffisamment loin de votre plante pour ne pas endommager les tubercules. Veillez bien à creuser la terre plus profondément, pour éviter les oublis.

Après avoir laissé les tubercules sécher à l’air libre pendant une journée, enlevez soigneusement la terre qui s’y est collée. Prenez tout de même soin de ne pas ne pas enlever la peau.

Triez ensuite vos pommes de terre. Consommez rapidement celles qui ont subi des coupures lors de l’arrachage.

Vous pouvez conserver les tubercules dans une cave, mais ils doivent être bien aérés et disposer d’un espace suffisant pour la ventilation.