qu est ce que le potjevleesch

Qu’est-ce que le Potjevleesch ?

Vous en avez entendu parler et / ou vous en avez vu et vous vous demandez qu’est-ce que le potjevleesch, ou potchevlech, ou potjevlesch, ou potjevlees, ou pot’je vleesch, ou potjevleisch et probablement bien d’autres graphies encore que nous ne connaissons pas :). En vérité, le Potjevleesch, c’est tout de même bien plus facile de le manger que de l’écrire lol. Cela étant dit, il y a une explication à ces différentes orthographes héritées de déformations et / ou de prononciation au fil du temps car oui, le potjevleesch est un plat qui existe depuis bien longtemps.

Potjevleesch définition

Le potjevleesch souvent abrévié en pot’je pour toutes celles et ceux qui sont amenées à en parler et / ou à en consommer fréquemment est un plat traditionnel flamand. Comme il est précisé dans cet article, le potjevleesch fait son apparition dans les livres de recettes au début du 14ème siècle et est désormais un incontournable de la gastronomie flamande au même titre que la carbonade. Son origine flamande est à la base de bien des difficultés d’écriture pour nous francophones et signifie “pot de viande“. Concrètement, il s’agit d’un mélange de viandes blanches ayant été cuites pendant plusieurs heures, mélange servi avec la gelée et les autres ingrédients de la préparation qui bien évidemment vont différer en fonction de la recette tout en sachant qu’il en existe comme vous pouvez l’imaginer une multiplicité. Dans la recette du potjevleesch à l’ancienne pourrions-nous dire, on retrouve principalement des carottes et du vinaigre ainsi que d’autres condiments. Par la suite, de la bière, du vin, ou bien d’autres méthodes sont apparues avec le temps et l’appropriation de la recette par les différentes villes (Dunkerque) ou régions.

Potchevlech chaud ou froid

Voilà l’une des questions qui revient le plus souvent sur la façon de consommer le potchevlech. Mange-t-on le potjevleesch chaud ou froid. Dans la tradition le potjevlesch se mange froid. Bien évidemment, si vous décidez de le manger chaud (certaines et certains le préfèrent comme ça), vous ne risquez rien d’autres que les éventuelles moqueries des puristes qui ne conçoivent pas qu’il puisse être mangé autrement que comme le veut la tradition, c’est-à-dire froid. L’essentiel est avant tout que vous preniez plaisir à le déguster.

Potjevleesch accompagnement

Avec quoi peut-on accompagner le potjevleesch ? L’accompagnement habituel de ce plat flamand est composé de frites et de salade. Le “principe” étant d’ailleurs que les frites, chaudes et croustillantes, viennent faire fondre la gelée du potjevleesch froid. Le potjevlesch est aussi généralement accompagné d’une salade qui, n’est pas une “caution diététique” LOL, car si les frites sont caloriques, le potjevleesch – quand il est préparé dans les règles de l’art et contrairement à ce que certaines et certains peuvent penser à tort – est un mets peu riche en calories.

Vous pouvez aussi choisir de le consommer en plus petite quantité en entrée en l’accompagnant simplement d’une tranche de pain de campagne comme certaines et certains peuvent le faire avec du pâté… ou en plat de résistance selon les mêmes modalités avec le pain de campagne qui remplace les frites et / ou la salade.

C.S

PS : crédit photo Domaine Picard