En 2019, on comptait environ 127 747 infirmiers libéraux en France. Une tendance à la hausse et qui n’est pas près de s’arrêter. Nombreux sont ceux séduits par l’idée de créer leur entreprise.

La Définition

Premièrement, pour prétendre au titre d’infirmière libérale, il est primordial de réunir ces trois différents critères. Tout d’abord, la personne doit être titulaire d’un diplôme d’infirmier français. Ensuite, elle doit avoir une certaine expérience professionnelle, c’est-à-dire 24 mois minimum d’exercice pendant les 6 dernières années précédant la demande. Enfin, la future IDEL doit choisir un lieu d’installation et ainsi privilégier les zones sous-dotées pour plus d’avantages.

Une infirmière libérale est alors une infirmière diplômée d’état et qui a déjà exercé la fonction dans un hôpital. Elle a alors le choix soit de s’installer dans un cabinet en ville soit exercer dans une maison de santé avec d’autres professionnels de santé libéraux. Il faut savoir que la plupart du temps, l’infirmière libérale travaille à domicile mais il peut arriver qu’elle reçoive directement des patients dans son cabinet. Cependant, pour éviter que l’IDEL ne vous facture son déplacement, vous devez alors vous munir d’une prescription médicale avec la mention « A faire à domicile par une IDEL ».

Mais comment contacter une IDEL ? 3 options se présentent à vous. Dans un premier temps, vous pouvez opter pour le principe du bouche-à-oreille et contacter directement l’IDEL par téléphone. Ou alors tout simplement, vous pouvez questionner vos professionnels de santé comme votre médecin ou encore votre pharmacien. Enfin, vous pourrez retrouver un grand nombre de contacts en consultant l’annuaire ameli par exemple.

Quelles sont leurs différentes missions ?

Vous connaissez sûrement la désignation d’infirmière libérale mais savez-vous dans quels cas peut-on faire appel à celle-ci ? Tout d’abord, il faut savoir que l’IDEL est avant tout responsable de la prise en charge globale du patient. De plus, elle fournit une expertise essentielle chez les patients et plus particulièrement chez les séniors. En effet, l’infirmière libérale va pratiquer des soins indispensables et par la même occasion s’assurer du bien-être de ses patients. Elle est également en mesure de prescrire des équipements médicaux comme des changes anatomiques, des alèses etc.

L’infirmière libérale peut aussi effectuer des suivis de patients chroniques, comme par exemple c’est le cas pour une hypertension artérielle, le diabète, un cancer etc. Elle peut alors mener des actions de prévention comme la vaccination anti-grippale par exemple. De plus, l’infirmière libérale doit être capable d’être à l’écoute du patient et s’assurer qu’il se porte bien. Et si besoin, elle peut alors contacter des services compétents pour que le patient puisse bénéficier d’une aide.

actes de soins d une infirmiere

acte de soin d’un infirmier ou d’une infirmière

Ensuite, elle a pour principale mission de réaliser des soins médicaux ainsi qu’un suivi personnalisé. Pour ce faire, elle doit être en mesure de réaliser les actes prescrits par le médecin, cela peut être des pansements, des prélèvements, des injections etc. L’infirmière libérale est une véritable aide pour maintenir les séniors à domicile. En effet, les soins proposés à domicile peuvent faciliter le retour à la maison suite à une hospitalisation. Enfin, elle peut effectuer des soins en sortie d’hospitalisation comme une prise de sang, une ablation d’agrafes ou de fils etc.

Pour aller plus loin : Devenir infirmier ou infirmière

Décider du type d’infirmière ou d’infirmier à devenir est une décision importante qui détermine presque définitivement votre future carrière. Il existe de nombreux types d’infirmières et d’infirmiers, chacun ayant ses propres compétences et responsabilités. L’accès aux études est assez simplifié par les solutions actuelles comme PARCOURSUP ; Cependant, il faut faire ici le vœu d’aller dans un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Les étudiantes et étudiants suivent une formation académique ainsi de trois ans dans l’un de ces établissements. Ils le complètent parfois par une formation militaire, médico-militaire et opérationnelle. Dans ce cas, ils s’engagent pour au moins neuf ans avec la possibilité de prolonger leur séjour jusqu’à 12 ou 13 contrats s’ils le souhaitent.

Une pluralité d’actions possibles à l’issue de la formation

Par exemple, si des infirmières et infirmiers fournissent des soins de base aux patients, d’autres praticiens ont un champ d’activité plus avancé. Les infirmiers auxiliaires se concentrent sur la prestation de soins pratiques, et les infirmiers anesthésistes administrent l’anesthésie aux patients qui subissent une intervention chirurgicale.

En fin de compte, le type d’infirmière que vous deviendrez dépendra de vos intérêts, de vos compétences et de l’environnement de travail que vous souhaitez. Cependant, tous les types d’infirmières et d’infirmiers ont en commun leur engagement à fournir des soins de qualité aux patients qui en ont besoin. Que vous choisissiez de travailler dans un hôpital, une clinique ou une maison de soins infirmiers, vous pouvez être certain de faire une différence dans la vie des autres.

infirmier d hopital

Infirmier en hôpital

Être à son compte en tant qu’infirmier : Quel statut ?

En décidant de devenir infirmier ou infirmière libéral(e), vous choisissez d’embrasser un métier où les actes à réaliser déterminent le niveau de votre activité. Comme d’autres professions médicalisées, on peut alors parler d’une activité avec patientèle. Pour ouvrir un cabinet d’infirmier libéral, il existe plusieurs statuts possibles que sont :

  • L’entreprise individuelle (imposée à l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux BNC) ;
  • La Société d’Exercice Libéral (SEL) que l’on peut créer seul(e) ou à plusieurs.

Comme pour d’autres professions libérales, comme celle de l’ avocat par exemple, des associations sont en effet possible et on peut également regrouper d’autres professions dans un local (avec la création d’un GIE) et pluesieurs infirmiers libéraux peuvent mutualiser des ressources dans une SCP (Société Civile Professionnelle).

O.M