Le frelon européen de son petit nom en latin Vespa crabo, est un frelon deux à trois fois plus gros qu’une guêpe (donc par extension bien plus gros également qu’un syrphe) et a un vol bruyant. Il lui ressemble trait pour trait. Il fait parti de l’espèce des hyménoptères eusociaux de la famille des Vespidés. Et à l ‘inverse de son voisin le frelon asiatique, le frelon européen est beaucoup moins agressif. Il lui arrive de piquer si on s’approche trop près de son nid (moins de 3 mètres) ou si on établit de grands gestes devant lui. Il pique plutôt pour se défendre que par plaisir.

La reine peut atteindre jusqu’à 35 millimètres, les ouvrières de 18 à 25 millimètres et les mâles de 21 à 28 millimètres.

Quand et comment à lieu la reproduction des frelons européens ?

La reine fondatrice s’accouple avec un frelon mâle que l’on appelle aussi faux-bourdon. Celle-ci pond en moyen une quarantaine d’œufs par jour et peut aller jusqu’à trois milles au cours de sa vie. Quand aux nouvelles reines, elles s’accouplent de la même manière mais une fois fécondées, elles se logent pour hiberner alors que la reine fondatrice meurt. Les ouvrières quand à elles fournissent la nourriture à l’intégralité de la colonie et entretiennent le nid.

Au printemps, les reines frelons européens qui ont survécus vont créer un nouveau nid : dans des arbres morts, anciens murs ou avec de la pierre sèche, dans les cheminées, des tas de compost, des ballots de paille, de vieux chiffons ou même des charpentes ou soupentes.

Le nid du frelon européen est crée avec des fragments d’écorces qu’elles mastiquent et mélangent avec leur salive, cela ressemble à du carton ou du papier mâché appelé alvéole et la reine pond un œuf à l’intérieur. Un nid peut contenir environ 1500 alvéoles. La couleur du papier et les motifs peuvent variés selon la fibre générale collecté par les ouvrières. Les nids sont couvent composés de 5 à 10 voire 12 rangées de plateaux superposés et orientés vers le bas.

Nid frelon européen

Frelon sur son nid

Les larves éclosent en mai . Cinq à sept semaines après la première ponte, les reines qui ont survécu jusqu’à cette période nourrissent elles-mêmes les premières larves jusqu’à leur mue. Puis les premières ouvrières devenues adultes effectuent la plupart des travaux délégués par la reine. Plus le printemps et l’été sont beaux, plus les colonies seront imposantes et plus les nids seront importants à la fin de la saison.

Lors de la venue de l’automne, les mâles, femelles reines et des centaines d’ouvrières de la saison décèdent et ce sont les nouvelles femelles fécondées qui vont se protéger de l’hiver qui pourront reconstituer de nouvelles colonies au printemps.

Quelle est la nourriture des frelons européens ?

La nourriture des frelons européens est très variée. Il se nourrit d’insectes tels que les fausses teignes de la cire, des guêpes, des abeilles, des mouches, des libellules, des araignées, des chenilles, des sauterelles, etc. La quantité peut atteindre jusqu’à 500 grammes par jour pour une colonie déjà bien développée.

Il se nourrit aussi de chairs de vertébrés, de liquides sucrés tels que les sucs végétaux, fruits, sodas, nectars de fruits (prunes, pèches, raisins, poires, pommes…) de fleurs et de plantes (fenouil, lierre, ronce, bruyère) et aussi de la sève des arbres. Le frelon est utile même s’il lui arrive de se nourrir d’abeilles, cela reste assez rare. Il permet surtout de réguler de nombreuses espèces nuisibles telles que les mouches, moustiques, guêpes etc.

Est-ce que le frelon européen est dangereux ?

Le frelon européen pique notamment lorsqu’il se sent agressé ou si des individus sont trop proches de son nid et effectuent de grands gestes plutôt brusques. Il provoque une piqûre douloureuse dû au diamètre de son dard et de la composition de son venin.

Il peut y avoir une réaction allergique dite d’anaphylaxie ou choc anaphylactique c’est-à-dire qu’il y a une urgence médicale grave causée par une réaction allergique immédiate et généralisée et il y a un risque de mort si on n’intervient pas rapidement. C’est une réaction rapide et violente qui a lieu entre 5 à 20 minutes.

Les symptômes peuvent être :

  • cutanés : démangeaisons, gonflement du visage (avec ou sans œdème du larynx), conjonctivite, urticaire…
  • respiratoires : difficulté à respirer , asthme, écoulement du nez, voix rauque, rhinite…
  • digestifs : douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhée etc.
  • autres : le pouls peut s’accélérer, il peut y avoir des problèmes ORL et surtout l’individu peut aller jusqu’à l’œdème de Quincke. Il faut absolument appeler les secours.

L’aspi venin ou le fait de chauffer la piqûre ne résolve rien.

Pour finir, si vous trouvez un nid dans une soupente, un grenier… un endroit qui ne vous convient pas , sachez que des sociétés spécialisées existent. Ils peuvent, selon la société qui intervient chez vous, soit déplacer le nid ou le détruire. Un conseil, ne le faîtes pas vous même !

Jeune frelon

Jeune frelon qui boit

A H