Le terme asymptomatique désigne l’absence de symptômes, particulièrement dans le domaine médical. Le mot asymptomatique peut être utilisé pour décrire une personne qui ne présente aucun symptôme et qui semble  en bonne santé en dépit du fait qu’elle est malade. C’est le contraire de symptomatique, qui signifie avoir une manifestation physique de la maladie.

Une maladie asymptomatique : C’est quoi ?

Voici une petite définition de la maladie asymptomatique.  C’est d’abord un terme que l’on entend souvent à la télévision et sur internet. Mais en réalité, c’est surtout une réalité d’un grand nombre de personnes ignorant ce que cela signifie vraiment. De manière générale, on sait tout simplement qu’il s’agit d’une maladie qui ne présente pas de symptômes. Mais de ce fait, comment la reconnaître ? Et comment la soigner ? On se pose un tas de questions sur ce type de maladie mais seuls les médecins peuvent nous donner de claires explications ; Si vous avez des doutes, consultez-le.

bacteries

Parmi les exemples célèbres de maladies apparaissant comme asymptomatiques, il existe notamment la fièvre typhoïde ; C’est une maladie infectieuse causée par la présence d’une bactérie (du type de la salmonelle) et qui fit de nombreux dégâts par le passé. Une certaine Mary Mallon, au début du XXème Siècle, contamina des dizaines de personnes du fait de sa profession de cuisinière, créant de facto plusieurs foyers de contamination où elle passait (des clusters comme on pourrait le dire de nos jours). Elle ne présentait pas de symptômes visibles de la fièvre typhoïde alors même qu’elle était contaminée.

Être asymptomatique avec la Covid, c’est quoi ?

Suite à la présence de la pandémie de COVID 19 et à tant d’autres virus saisonniers ou non, on entend souvent le terme asymptomatique. Mais que veut dire asymptomatique ? C’est un terme opposé du terme symptomatique. De manière simple, on utilise ce mot pour désigner l’absence de symptômes comme l’absence de toux, de fièvre, de fatigue, de perte d’odorat et de goût, de maux de tête, etc. : Le patient ne présente aucune manifestation clinique, alors qu’il est malade. Souvent, on confond ce terme avec celui de « porteur sain ». Ce qui n’est pas du tout la même chose.

exemples de symptomes

En pratique, un porteur sain est une personne qui est porteuse d’une anomalie dans son système, mais il n’est pas malade. En outre, un patient asymptomatique est une personne qui est vraiment malade, mais qui ne présente aucun signe ni symptôme. Ce sont de ce fait deux termes qui sont bien distincts, mais que l’on utilise tous deux dans le domaine de la santé. Il est important ici de bien replacer le contexte de la maladie asymptomatique.

Quelles sont les maladies asymptomatiques ?

Il existe plusieurs types de maladies asymptomatiques aujourd’hui. De manière générale, ce sont les transmetteurs incubateurs (des maladies qui portent un germe en eux. C’est le cas de la Covid-19), les transmetteurs convalescents (c’est une maladie dont la contagion s’opère généralement après la maladie. Après la maladie, il est fort probable que le virus se trouve encore dans le corps du patient) et les transmetteurs asymptomatiques (il s’agit de la version la plus courante. Le patient est malade mais s’ignore en tant que tel alors que le virus est lui contagieux.
Il existe également d’autres maladies présentant ce type de cas parfois. C’est en particulier vrai pour le diabète, l’hypertension artérielle ou encore certaines maladies rénales.

Quels sont les risques ?

Parfois, on pense que le fait d’être asymptomatique est une chance. Tout simplement parce que l’on ne subit aucun signe. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, être asymptomatique est un risque pour de nombreuses personnes. Étant donné que vous ne ressentez ni malaise ni problème au quotidien, vous n’allez certainement pas vous rendre chez un médecin. Pourtant, le virus est bien là et se développe en vous. Et des risques peuvent se présenter. D’où l’importance de réaliser quelques visites chez le médecin, surtout, aujourd’hui, avec la pandémie qui frappe le monde entier. Rester vigilant est la meilleure chose à faire.

Et comment diagnostiquer une maladie asymptomatique ?

C’est certainement la principale question que vous vous posez actuellement. En fait, la maladie asymptomatique ne peut être détectée qu’en réalisant des tests d’urines ou des tests sanguins. C’est la seule méthode pour déterminer la présence des bactéries chez un individu. Le risque des maladies est plus élevé chez les personnes enceintes. C’est pourquoi ces femmes sont toujours incitées à faire des examens et des analyses pour s’assurer que tout va bien. Le retard des diagnostics peut entraîner des gravités de la situation. Ainsi, bien que vous ne ressentiez aucun symptôme, pensez toujours à faire des analyses et des dépistages.

O.M